Avant chaque match, vous pourrez dorénavant retrouver la présentation de notre adversaire avec le travail de Julien Rabiller qui nous situera l’équipe qui se présentera face au VCB :

Au menu aujourd’hui : les JSA Bordeaux

Un peu d’histoire…
Après avoir brièvement côtoyé l’élite française il y a plusieurs décennies (1960/61 et 1974/75), les JSA Bordeaux n’ont pas pu étoffer leur palmarès lors de la fin du XXème siècle et début XXIème.

En octobre 2009 c’est Boris Diaw qui devient vice-président et apporte son soutien financier qui redonne de l’ambition au club. Malheureusement, même si les JSA remontent en ProB dès la saison suivante, les girondins font l’ascenseur par deux fois entre ProB et NM1 et c’est même la NM2 qui se profile à partir de 2016. L’apport de la légende française étant terminé, le club revoit alors sa structuration pour répondre à de nouvelles ambitions. L’objectif est dorénavant la ProB pour 2021. La refonte de la NM1 va donner un coup de pouce aux JSA puisque la 3ème place de la saison dernière leur permet de retrouver cette division plus tôt que prévu.

Cette saison…
Avec comme objectif de jouer l’accession rapidement, il était primordial de garder une certaine continuité. 5 joueurs continuent l’aventure et le coach Joachim Duthe devait donc en recruter autant pour étoffer son effectif.
Et on peut dire qu’il y a de la qualité parmi les nouveaux venus.

Pour mener l’équipe c’est Sébastien Cape (1.84m, 24 ans) qui arrive de Caen où il a brillamment découvert la ProB la saison dernière (6.2 pts, 1.7 rbds, 2.4 passes et 6.6 d’eval en 16 min). Le joueur avait auparavant démontré ses grosses capacités avec Tarbes durant 2 saisons en NM1.
Pour le seconder, Quentin Hanck (25 ans, 1.92m) n’a pas eu à effectuer un long voyage pour poser ses valises puisqu’il évoluait à Toulouse (NM2) où il scorait 13.6 pts de moyenne.

Autre joueur en provenance de NM2, Mathieu Boyer (2.06m, 22 ans), a quitté Feurs pour apporter son impact physique. Il tournait à 12.2 pts lors de la saison dernière mais le pivot totalisait 18.8 pts de moyenne durant les 4 matchs de play-offs avec les Foréziens.

Avec Richie Gordon (2.03m, 29 ans), c’est carrément un double MVP de NM1 que Bordeaux a enrôlé! D’abord en 2013/2014 avec Angers, saison couronnée d’une montée puis en 2015/2016 avec l’ADA Blois avec qui il remporte le titre de champion de France NM1 en plus de sa 2ème élection comme MVP. Capable d’évoluer sur les 2 postes d’intérieurs, Gordon amènera un danger permanent dans les raquettes adverses, d’autant plus qu’il sera accompagné d’un redoutable partenaire. En effet, Bordeaux a réussi a attirer l’ex-international français Ludovic Vaty (2.06m, 29 ans). Le joueur qui avait du mettre un terme à sa carrière de haut niveau en 2013 après la découverte d’une pathologie cardiaque avait, par la suite, soigné la raquette de Tarbes-Lourdes (NM1) tout en restant sous surveillance médicale. Cela ne l’avait pas empêché de finir MVP en 2017 malgré ses 24 min de présence par match (13,6pts et 6,6rbds la saison dernière).
La raquette bordelaise risque de faire quelques dégâts!

S’ajoute à ces 5 recrues Anthony Prugnières, Jeffrey Dalmat, Gérald Ayayi, Alex Vialaret, Andy Louis-Louisy tous jeunes et plein de talent qui avaient obtenu, malgré l’objectif du top 2, une belle 3ème place de NM2 dans une poule ô combien difficile.

Les JSA ont entamé leur saison de la meilleure des manières en s’imposant d’un point à Rueil (88/89) au terme d’un match abouti.
Nos Challandais, toujours diminués, devront produire un très gros match pour ramener la victoire ce soir…